Accueil

Bienvenue au Rassemblement Gaulliste du Douaisis

  Gérard Bailliet

Gb2

 

Site en reconstruction

 

Taisez-vous !

 

Surtout n’ouvrez pas le débat.  Nos censeurs (la presse) n’aimeraient pas. La propagande est de nos jours bien plus efficace que n’importe quand dans le passé. Celle que nos  parents ont connue aux époques  des empires totalitaires. A part,  qu’à l’époque la propagande ne se cachait pas. C’était « la voix de son maître », Goebbels, Staline… Gueules de l’emploi, discours lus …. . C’était pratique ; on voyait qu’ils étaient méchants. La censure, la propagande étaient officielles. Les choses étaient claires.

Aujourd’hui par contre les censeurs à la TV, dans les journaux, , non seulement présentent bien, sont beaux, bien mis, souriants, parfois sexy, mais en plus, ils sont sympathiques. On leur donnerait nos voix  sans confession. Certains sont même agréables à écouter. Proches. Ont le style moderne. Et ils ne dépendent pas du  service public. Donc supposés « libres », pardon « free ». Non asservis.

A par que de nos jours,  la propagande, aussi, a été privatisée. Elle reste la propagande, mais ne coûte plus un sous au contribuable. Enfin directement. Remarquablement bien mise en scène et d’autant plus efficace. Mais le boulot est le même : bombarder de slogans, faire peur, « mettre en garde », dire la bonne parole, stigmatiser, montrer du doigt, empêcher de s’exprimer ceux qui ne sont pas dans « le système ».

Le paradoxe de nos jours, c’est que les gens n’ont aucune confiance dans la presse, aucune. Comme dans les hommes (femmes)  politiques. Ils se savent manipulés. Mais le réflexe pavlovien joue, et le citoyen reste inhibé. La propagande-média le sait: ça lui suffit. Mettre le citoyen hors circuit est suffisant pour garder la main sur le système.

Car à ce jour, que fait le citoyen? RIEN. Il se réfugie dans RIEN . Il ne vote plus. Ne manifeste pas . Casse encore moins. Il regarde la TV. Zappe. Déclare que tout est pourri, mais regarde passer les trains. Les hommes, femmes de l’establishment, sont désormais élus malgré  50, 60, 70% d’abstentions, avec 10%, 12%, les plus chanceux (sseuses), 20 % des inscrits. Mais exercent 100 % des pouvoirs. Récoltent 100 % des prébendes. Tout est bien. Que dit la presse (démocratique) ?  « Elle (il) a été élu(e) par 55 % des voix contre 45% à son concurrent…. Elle (il), est très content(e), leurs familles aussi. Le PS ou l’UMP , aussi….

Le Français va-t-il encore longtemps regarder passer les trains ?

 

L’équipe éditoriale

Mai 2016